Victoire temporaire sur les fiches de TDs

Cette semaine, une directive a été donnée au service de reprographie de l’université visant à tirer a minima les fiches de TD. En effet, l’université envisageait de ne délivrer qu’une vingtaine de fiches par groupe de TD alors même que les effectifs sont bien supérieurs et tendent malheureusement à augmenter.
Cette situation a abouti à priver de fiches de TD un certain nombre d’étudiants dans chaque groupe. L’argument selon lequel les fiches sont mises à disposition numériquement sur l’ENT (portail personnel du site de l’université) est inopérant : d’une part, tous les étudiants n’ont pas vocation à consulter leur fiches de TD sur un ordinateur et d’autre part, tous les étudiants ne peuvent se permettre d’imprimer les fiches de TD eux-mêmes pour des raisons financières évidentes.

Cette situation a très vite soulevé l’indignation des étudiants comme des chargés de TD eux-mêmes. L’UNEF en a été alertée et est directement intervenue auprès de l’administration et du président de l’université pour rétablir la situation.

L’université a très vite cédé à la pression étudiante, s’engageant à imprimer les fiches de TD nécessaires.
Cette victoire n’est que provisoire et nécessairement fragile : l’ensemble des numérisations entreprises par l’université semble avoir pour objectif nécessaire la fin des impressions papier, et ce, dans le seul but de faire des économies sous couvert de considérations écologiques.

Si la mise en ligne des fiches de TD est un progrès indéniable en terme d’accessibilité, elle ne peut pas être le pendant d’une régression : sélection par l’échec pour les étudiants privés de fiches de TD et sélection sociale pour ceux n’ayant pas les moyens de les imprimer eux-mêmes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *