Logement étudiant à Paris : l’A.I.L.E. ne suffit pas !

Le logement est aujourd’hui le premier poste de dépenses dans un budget étudiant. Alors que seuls 3% des étudiants bénéficient d’une place en logement universitaire à Paris, le prix des loyers dans le parc locatif privé est un obstacle à l’accès à l’autonomie. Pour répondre à l’urgence, l’UNEF a mené sur Paris une large campagne afin de sensibiliser les pouvoirs publics, et notamment la Ville de Paris, à cette situation d’urgence.

Afin de répondre aux revendications de l’UNEF, la ville de Paris a mis en place un nouveau dispositif en avril dernier : A.I.L.E. (Aide à l’Installation dans un Logement pour les Etudiants). Cette aide permet aux étudiants boursiers du CROUS de Paris de toucher 900 euros pour leur première installation dans un logement non-meublé. Hors cités universitaires et logements conventionnés, seules les locations privées sont concernées. Pour bénéficier de cette aide, il suffit de télécharger le dossier, de le compléter avec les justificatifs demandés et de retourner le tout au CROUS de Paris qui traitera la demande et effectuera la mise en paiement.

Si tu es boursier du CROUS de Paris et que tu t’installes dans un logement privé et non-meublé : télécharge le dossier, et n’oublie pas d’y joindre :
– Un RIB à ton nom
– Une Photocopie du bail
– Une photocopie d’une attestation de domicile (EDF, téléphone fixe, internet…)

A noter que l’aide est aussi possible pour l’année 2011-2012, de manière rétroactive et ce jusqu’au 30 septembre.

Ce dispositif est un premier pas pour aider les étudiants confrontés au casse-tête qui consiste à trouver un logement décent à un prix correct.
Cependant, l’UNEF relève plusieurs insuffisances qui empêchent l’aide d’être accessible à l’ensemble des étudiants en difficulté. D’abord, seuls les non-meublés donnent accès à l’AILE ; la majorité des étudiants étant locataires de studios meublés, il est urgent de mettre en place un dispositif similaire pour ces logements. En outre, ces critères très restrictifs oublient de prendre en compte de nombreuses situations critiques.

Nous demandons donc l’élargissement de cette aide :
– Aux étudiants habitant à Paris mais dont l’université dépend des académies proches (Créteil et Versailles)
– A tous les étudiants étrangers bénéficiant d’une aide de la part du CROUS de Paris
– Aux logements meublés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *