Le calcul des notes à Assas

Il faut tout d’abord savoir qu’une année comprend deux semestres, lesquels comprennent chacun une ou plusieurs unités d’enseignements (UE ; qu’on appelle aussi blocs) : une unité d’enseignements fondamentale (UEF), une unité d’enseignements complémentaire (UEC) et une unité d’enseignements de méthodologie (UEM) en L1. Dans chacune de ces UE, ou bloc, on trouve plusieurs matières.

Les notes que l’on prend en comptes pour les matières complémentaires sont les notes obtenues à l’oral ou à l’écrit de l’épreuve ; pour les matières fondamentales, on prend en compte la note obtenue à l’examen et celle obtenue aux travaux dirigés.
La note d’anglais est une note sur 10 comptant comme une matière complémentaire : il faut donc faire la moyenne des deux notes sur 10 qui figurent sur le relevé de note (note d’examen et note de TDs (contrôle continu) à partir de la L2).

Les différentes compensations :

Il s’opère une compensation au sein de chaque bloc : ainsi, un bloc de matières est validé, acquis, si la moyenne des notes le composant est supérieure ou égale à 10.

Il y a aussi, depuis l’année universitaire 2011-2012 et grâce à l’UNEF, la compensation semestrielle en Licence : un semestre est donc validé si la moyenne des notes le composant est supérieure ou égale à 10.

Enfin, l’UNEF a aussi obtenu la compensation annuelle des notes, qui permet de valider son année en obtenant une moyenne supérieure ou égale à 10 sur l’ensemble des notes de l’année.

Les intérêts concrets de ces compensations :

La compensation annuelle, victoire de l’UNEF, est particulièrement importante car elle permet de valider son année sans avoir à valider chacun des quatre blocs d’enseignements.

La compensation semestrielle, victoire de l’UNEF, et la compensation au sein d’un bloc, sont aussi importantes ; elles concernent les cas où l’année n’est pas validée.

En effet, un étudiant qui ne valide pas son année devra passer aux rattrapages les matières non validées des blocs non validés dans les semestres non validés. Autrement dit, valider un bloc ou un semestre permet de ne pas avoir à passer aux rattrapages les matières non validées de ce bloc ou semestre.
Plus d’infos sur les rattrapages à Assas : Les rattrapages à Assas.

En outre, en cas de redoublement, un étudiant devra repasser l’année suivante les matières non validées des blocs non validés des semestres non validés. Valider un bloc ou un semestre permet donc de n’avoir à repasser aucune matière de ce bloc ou semestre (même les non validées !).

La capitalisation des matières validées !

Màj 17 oct. 2012 :
Lors du conseil d’administration du mercredi 17 octobre 2012l’UNEF a fait voter et obtenu pour les étudiants de Licence la capitalisation des matières validées à Assas !

La capitalisation des matières validées permet à un étudiant qui valide une matière, que ce soit à le première ou à la seconde session, de ne pas avoir à la repasser en cas de redoublementCette matière est définitivement acquise !

Si la capitalisation des matières validées est légalement prévue depuis l’arrêté Licence de 2011, il a fallu plusieurs années de batailles locales de la part de l’UNEF pour qu’Assas applique enfin la loi.

L’importante victoire de l’UNEF aux élections en conseils centraux de 2012 (UNEF première force de l’université avec plus de 36% des voix) a montré que les étudiants souhaitaient plus de pédagogie, un meilleur encadrement et des modalités ambitieuses de contrôle des connaissances, contre la sélection par l’échec.

C’est forte de ce soutien, et grâce à la pétition en ligne signée par des centaines d’étudiants, que l’UNEF a pu rencontrer le président de l’université Guillaume Leyte mi-septembre pour faire inscrire à l’ordre du jour du conseil d’administration et voter la mise en place de la capitalisation des matières validées pour tous les étudiants de Licence à Assas.

Si tu as une question ou un problème, n’hésite pas à nous contacter à contact@unefparis2.fr